1739, Voyage du monde de Descartes, 2 tomes en 1 vol.

Suivi de: Suite du voyage du monde de Descartes ou Nouvelles difficultez proposées à l'auteur du Voyage du monde ... Par Gabriel Daniel. Nouvelle édition. La Haye 1739. 

En stock
Isbn
LA548
200,00 €

 

  • Etat : bon état, frotté, coins légèrement émoussés, manque de cuir à la coiffe inférieure, traces d'encre à la page de titre, légèrement bruni, rousseurs dans les marges, faibles traces de mouillure p. 165 - 216 et aux 4 derniers feuillets. Dans l'ensemble bon exemplaire propre. 
  • Illustrations : titre en rouge et noir, marque au titre, lettrines, bandeaux, nombreuses vignettes et une planche dépliantes gravés sur bois. 
  • Reliure : plein cuir de l'époque, dos à nerfs doré.
  • Volume : 2 tomes en un volume.
  • Format : In-12.
  • Pages : 10 ff., 372 pp.; 3 ff., 175, (1) pp., 12 ff.
  • Editeur : Paris, Pierre Gosse.
  • Date : 1739.
  • Références : Brunet II, 487; Quérard II, 384.


    Les premières éditions étaient publiées en 1690 et 1693, la nouvelle édition est augmentée d'une cinquième partie avec la Réfutation  de deux défenses du Système général du Monde de Descartes.

    Jésuite, Gabriel Daniel (1649 - 1728) est né à Rouen et mort à Paris. Il était avant tout un historien, publiant une Histoire de France, en trois volumes en 1713 avec des éditions ultérieures augmentées. C'est un ouvrage qui a été loué par des notables ultérieurs tels qu'Augustin Thierry et Sainte-Beuve. Il est nommé historiographe de la France par Louis XIV. Le penchant de Daniel pour la polémique romancée se manifeste dans cet ouvrage dans une sorte d'histoire ironique qu'il a écrite, la satire de la théorie des tourbillons de Descartes dans le Voyage du monde de Monsieur Descartes (1690), suivi d'une édition augmentée, et d'une Suite.
    Daniel était un polémiste, défendant inlassablement les Jésuites, notamment, mais pas exclusivement, contre les attaques ironique et cinglante de Pascal dans les Lettres Provinciales. Les Entretiens de Daniel couvrent des questions allant du style de Pascal à des sujets aussi durs que le péché philosophique et le probabilisme. Dans le septième dialogue, par exemple, il aborde l'allégation de Pascal selon laquelle les jésuites enseignent une théorie de la moralité indéfendablement laxiste, en l'occurrence que l'amour du Christ Rédempteur n'est pas nécessaire au salut. La question spécifique est de savoir si la contrition imparfaite (douleur du péché en raison de la punition imminente) est suffisante pour le sacrement de pénitence, ou pardon, ou si la contrition parfaite (douleur du péché simplement en tant qu'offense à Dieu) est requise. Daniel fait remarquer que les jésuites sont d'accord avec Pascal et les jansénistes pour dire que la contrition parfaite est très difficile, mais qu'ils en tirent la conclusion non pas que beaucoup sont damnés, mais que la nouvelle loi, fondée sur le sacrifice du Christ, n'exige qu'une contrition imparfaite (voir jansénisme). Le résultat est que les rôles sont inversés et que Pascal est accusé de minimiser l'importance de la Rédemption du Christ. Pascal est mort en 1667, mais le débat se poursuit avec la réponse de Mathieu Petitdidier à Daniel.

Caractéristiques
Condition D'occasion - Bon
Langue France
Illustré Oui
Année 1739
Auteur / Cartographe / Photographe Daniel Gabriel
Editeur Gosse Pierre
Première édition Non
Edition signée Non
Reliure signée Non
Aux armes Non
Reliure / Format Plein cuir
Taille 17 x 10 cm
Rédigez votre propre commentaire
Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent écrire des commentaires. S’il vous plaît Connectez-vous ou créez un compte

No Related Posts