1692 Donneau de Visé, Le combat de Stein-Kerke/Steenkerque.

Jean Donneau de Visé (anonyme), Relation du combat de Stein-Kerke. Lyon, Amaulry 1692. Edition originale.
En stock
Isbn
LA441
395,00 €
Hangout Librarie Abelard Montolieu

Let us help you
find your book.

 

  • Etat : bon état, légèrement frotté, petites éraflures coiffe supérieure, pages de garde légèrement frottées et tachées, à partir de page 109 minime trace de trou de ver, joint intérieure légèrement détaché entre p. 208 et p. 209. Bon exemplaire.
  • Volumes : 1 volume.
  • Reliure : plein veau de l'époque, dos à nerfs dorés.
  • Format : In-8.
  • Pages : 3 ff., 217 pp. (tirage sans Réclames en fin de cahier).
  • Editeur : Lyon, Thomas Amaulry.
  • Date : 1692.

    Rare édition originale, publiée sur le privilège du Mercure galant (voire: Editions clandestines de la fin du XVIIème siècle p. 105 (Nouvelles études lyonnaises 1969).

    La bataille de Steinkerque (aujourd'hui Steenkerque en Belgique wallonne) eut lieu le 3 août 1692 et se solda par une victoire française sur la Ligue d'Augsbourg. Ala fin de l'ouvrage une liste des officiers blessés et tués dans le combat.

    Jean Donneau de Visé (Vizé), auteur dramatique, romancier, journaliste (1638-1710) fut d'abord ennemi de Molière. Ce médiocre auteur de comédies prend part à trois reprises à la querelle de L’École des femmes avec deux pièces, Zélinde ou la véritable critique de l’École des femmes et La Vengeance des marquis, puis avec la Lettre sur les affaires du Théâtre ; la rivalité qui l’oppose à Molière le pousse également à écrire La Cocue imaginaire. Il se réconcilie ensuite avec lui, au point de faire partie, en 1675, d’un conseil de famille veillant sur les intérêts de sa fille, et de prononcer plus tard son oraison funèbre. Il écrit notamment une Lettre sur la comédie du Misanthrope, présentation fort louangeuse de l’œuvre, ainsi qu’un recueil d’anecdotes, Les Nouvelles nouvelles (1663). Auteur de quelques pièces telles que La Mère coquette (1665) et La Veuve à la mode (1667), représentées par la troupe de Molière, il fonde enfin, en 1672, le célèbre Mercure galant, gazette mensuelle à laquelle collabore Thomas Corneille, et qui lui vaut une pension royale ainsi qu’un logement au Louvre. Il connaît deux succès vers la fin de sa vie avec Circé (1675), une pièce à machines écrite en collaboration avec le même Thomas Corneille et une comédie, La Devineresse (1679), qui fait écho à l’affaire des poisons.

Plus d'infos
Auteur / Cartographe / Photographe Donneau de Visé Jean
Condition D'occasion - Bon
Langue France
Illustré Non
Année 1692
Editeur Amaulry Thomas
Première édition Oui
Edition signée Non
Reliure signée Non
Aux armes Non
Reliure / Format Plein cuir
Taille 15 x 8 cm
Rédigez votre propre commentaire
Vous commentez :1692 Donneau de Visé, Le combat de Stein-Kerke/Steenkerque.
Votre notation